Équipe

AUTO - EUROCUP FORMULE RENAULT 2.0 - NURBURGRING - 2018

Si ce sont les pilotes qui roulent sur la piste, montent sur le podium et sont mis en avant dans la presse, ils ne pourraient rien réaliser sans une solide équipe derrière eux. Mécaniciens, ingénieurs, personnel administratif ; en tout, c’est une vingtaine d’hommes et femmes qui oeuvre au quotidien pour R-ace GP au sein d’un atelier basé à Fontenay-le-Comte (85).

Si les championnats ne se déroulent que quelques week-ends par an, c’est toute l’année que l’équipe travaille d’arrache-pied, à la poursuite de l’inatteignable excellence.

Qu’il s’agisse d’améliorer la performance des voitures, de conseiller les pilotes, d’organiser les déplacements, de gérer l’image de l’écurie ou de suivre la comptabilité, chaque membre de l’équipe participe, à sa manière, aux défaites et aux succès de R-ace GP.

Découvrez ceux qui incarnent l’esprit R-ace GP.

Thibaut de Merindol

thibaut de mérindol – team manager

Cyril Comte

cyril comte – directeur technique Formule Renault

IMG_2569

emeric sorin – directeur technique Formule 4

C’est en regardant les Grand Prix de Formule 1 avec son père qu’Emeric a développé sa passion pour le sport automobile. Mais c’est à travers un stage, réalisé aux côtés d’un préparateur de voiture de rallye, qu’il décide de s’investir dans le secteur de la compétition automobile. Son rôle de Directeur Technique F4 le conduit à superviser les ingénieurs préposés aux voitures de Formules 4, mais aussi à être le représentant de l’écurie sur les meetings F4 auprès des organisateurs et fournisseurs. 

Emeric avoue que son métier est prenant et qu’il est nécessaire de faire quelques sacrifices personnels, mais il reconnaît que les bons résultats de l’écurie sont une formidable récompense.

« La passion mène à l’aventure. »

Alexis Cigrand

ALEXIS CIGRAND – Ingénieur de course

C’est en remettant en état un ancien 4×4 du Dakar avec son père qu’Alexis a choisi de travailler dans le sport automobile. Il met désormais ses connaissances et sa passion au service de Caio Collet et de la Formule Renault. En tant qu’ingénieur de course, Alexis a une relation très forte avec son pilote, avec lequel il échange sur ses ressentis dans la voiture. Celle-ci se construit dès les essais hivernaux, et tout au long de la saison. La communication et la confiance sont indispensables pour que cette relation soit saine et la performance au rendez-vous.
Alexis reconnaît que son métier est prenant, il faut être prêt à s’engager à 100%. Pourtant, il ne pense pas quitter le sport automobile de sitôt. Son objectif pour le futur est clair : remporter le championnat avec son pilote.

« Gagner une course c’est bien, mais gagner le championnat veut dire que tu as été présent toute la saison, et c’est encore mieux. »

Nicolas-Martin-compressor

nicolas martin – ingénieur DE COURSE

Benjamin-Schrutt-compressor

benjamin Schrutt – ingénieur de course

Pour sa première saison en tant qu’ingénieur diplômé, Benjamin travaille avec Grégoire Saucy en F4 ADAC.

Ce qu’il aime le plus dans son travail ? La combinaison technique / relations humaines. La technique, parce qu’il est ingénieur et qu’il élabore un set up pour des voitures. Et puis il y a le côté humain. Suivre un pilote une saison entière, travailler avec lui, l’aider à s’améliorer et à atteindre son potentiel… En tant que judoka et ancien professeur de judo pour enfants, Benjamin sait comment gérer la partie psychologie de son travail, comment enseigner et comment construire une bonne relation avec son pilote. Cette particularité le place parmi les très bons ingénieurs, qui ne se soucient pas seulement des résultats et de la performance, mais aussi et surtout de l’homme derrière le casque. 

William Westerloppe

William Westerloppe – ingénieur de course

Après avoir hérité de la passion de son père pour le sport automobile, William en est devenu acteur. Il commence le kart à 4 ans et s’engage dans des compétitions nationales à l’âge de 10 ans. Après un passage en monoplace, il décide de devenir ingénieur pour continuer à exercer dans le sport automobile. Aujourd’hui ingénieur de course, il est responsable des performances de la voiture, mais aussi du pilote dont il a la charge. Il apporte son expérience personnelle au pilote pendant la course et après lors de débriefing au cours desquels il analyse les datas de la voiture et les vidéos de la course. 
Son objectif est d’optimiser les performances du pilote et de la voiture pour atteindre la victoire.  

Maxime Bastien

Maxime bastien – chef d’atelier FR

Maxime, ou Max, comme on l’appelle, est le chef d’atelier de R-ace GP en Formule Renault. Âgé de 35 ans, il travaille à temps plein pour l’équipe depuis quelques années.  C’est la recherche de performance, de victoires et de titres que Max apprécie particulièrement. Il aime aller dans le détail, chercher des petites choses qui feront la différence avec les autres équipes. 

Max a faim de trophées. C’est pour cela qu’il se sent si bien chez R-ace GP : il a la même philosophie que l’équipe. Il est libre de faire ce qu’il souhaite, dès qu’il s’agit de rendre la voiture plus rapide. C’est l’objectif principal d’un chef d’atelier : toujours essayer d’améliorer quelque chose, n’importe quoi, pour gagner en performance.

Antoine Fillion

Antoine Fillion – CHEF D’ATELIER f4

Arrivé en 2016 dans l’équipe, Antoine est avant tout un amoureux de la mécanique automobile qui s’est ensuite dirigé vers le sport automobile. Sa formation en est pour preuve, mécanicien général de formation, il s’est progressivement dirigé vers la compétition automobile. Lorsqu’on lui demande les raisons de son évolution vers le sport automobile, il répond qu’il est motivé par l’adrénaline, la rapidité et la précision que procure et nécessite le sport automobile. 

Dans son rôle de Chef d’atelier Formule 4, Antoine répond aux demandes formulées par les ingénieurs F4 en dirigeant une équipe des quatre mécaniciens F4 et du Tyreman F4.
Ce qu’il apprécie surtout, c’est de partager ses connaissances avec les mécaniciens. 

Capture

Mathieu Becker – mécanicien chef de voiture

À 22 ans, Mathieu est mécanicien sur la voiture de Grégoire Saucy en F4. Pour être mécanicien en sport automobile, il faut être motivé, calme, savoir gérer la pression, être minutieux et de bonne humeur. Surtout, il faut aimer ce métier, selon Mathieu.

Il y a deux temps que Mathieu trouve particulièrement intéressants dans son travail : la révision de la voiture avec le sentiment de satisfaction lorsqu’elle démarre et que tout fonctionne correctement, et la dalle où l’ingénieur donne le set-up et le mécanicien fait les réglages nécessaires sur la voiture. C’est un travail qui nécessite de la précision et de la minutie.

Dylan-Laramée-compressor

Dylan Laramée – mécanicien chef de voiture

IMG-20200312-WA0000

Maxence Mœurs – Mécanicien Chef de voiture

Maxence a rejoint l’équipe en novembre 2019, passionné de sport automobile, c’est donc tout naturellement qu’il a rejoint l’équipe après une formation en mécanique. Avec son père, ancien pilote de karting, il a très tôt arpenté les paddocks de circuits et assisté à des courses. Maxence se rappelle par exemple de son premier déplacement sur un Grand Prix de Formule 1 à Magny-Cours alors qu’il était encore enfant.  

Actuellement, il officie en tant que ‘Mécanicien chef de voiture’ pour la catégorie Formule Renault. Ce qu’il apprécie dans son métier ? L’évolution constante, l’apprentissage permanent et les déplacements fréquents. Il aime également l’exigence liée à son poste et à l’importance de son travail dans la compétitivité du pilote et de la voiture. 

20200115_1646162

Hugo Dugast – Mécanicien Chef de voiture

Jordan Estanol – Mécanicien Chef de voiture

THIBAUD LABALUE – INGENIEUR DATA F4

Mickaël Mendonça

Mickaël Mendonça – tyreman

Steve Maitre – Tyreman

Sandra spielmann – responsable logistique Formule Renault

C’est une histoire unique qui a conduit Sandra à rejoindre l’équipe en 2018. Aide soignante de formation, elle découvre dans un premier temps les circuits en 2009, comme spectatrice de Grand Prix de Formule 1. Puis, en 2011, à l’occasion d’un meeting de ‘world series by Renault’ elle découvre une jeune écurie française : R-ace GP. Ils sympathisent, Sandra commence alors à les suivre tel une membre de l’équipe, et devient officieusement la photographe de l’écurie. À cette époque, elle combine son emploi d’aide-soignante à ses nombreux déplacements pour suivre l’équipe. 

En 2018, elle devient membre de l’équipe à plein temps en tant que ‘responsable logistique’. Désormais, elle est considérée comme la maman de l’équipe, veillant à la bonne organisation et au bon déroulement des déplacements de l’écurie. Ce qu’elle aime, c’est accompagner l’équipe en la mettant dans les meilleures conditions pour atteindre la victoire. 

CEDRIC RAVON – responsable Administratif et Financier

pascale marchand – comptable

Clément Garnier – Communication

thomas rataud – chaudronnier

Thomas est entré dans les Compagnons du Devoirs de La Rochelle en 2008 lorsqu’il avait 18 ans afin d’apprendre le métier de chaudronnier. Pour ceux qui ne connaissent cette profession, il s’agit de travailler et de transformer toutes sortes de métaux, du fer à l’aluminium, en passant par l’inox… Lorsqu’en 2010, il décide de quitter les Compagnons c’est uniquement se perfectionner auprès de plusieurs professionnels. En 2016, il commence à travailler pour R-ace GP afin d’aménager, de structurer et d’organiser les nouveaux locaux de l’entreprise. Sans cesse à la recherche de développement et de création, il travaille étroitement avec les équipes pluridisciplinaires de R-ace GP. Conseils, analyses, créations ou encore réalisations, sont les maitres mots qui qualifient le travail de Thomas. Et même s’il est l’homme de l’ombre, il se sent à l’aise dans l’entreprise et apprécie la bonne ambiance et la variété de son travail.

« Avec du temps et de l’argent, tout est réalisable »